Un Noël à Biarritz, station à la mode

21 Déc 2016

J’ai trouvé un voyage spécial Noël à Biarritz sur internet… Il y a deux semaines, j’ai rencontré Virginie suite à un « like » sur un site de rencontres. Gros coup de cœur. Donc, on s’est dit que cela serait sympa de passer Noël ensemble. Fuir ces fêtes en duo d’amour et de tendre complicité. Alors je me suis jeté sur les sites, non pas de rencontres, mais de propositions d’idées de voyages spéciales Noël. Là, j’ai flashé sur un week-end de Noël à Biarritz. Cette année, le 25 décembre tombe un dimanche. Super! En effet, nous partirons le vendredi soir pour rentrer tôt le lundi. Nous travaillons tous les deux entre les fêtes. Pas de problèmes, nous serons au bureau normalement !

Noel a Biarritz en amoureux

Biarritz, une ville sur l’Atlantique

Ce typique port de pêcheurs est posé sur la côte atlantique face aux rouleaux des vagues et de ses plages immenses de sable fin. Depuis le XIXe siècle, ce lieu est devenu au fil des années une station réputée pour son raffinement et son élégance. En étant à la mode par la mode, Virginie, très branchouille, est très intéressée. Super, je la bluffe…

Biarritz, lancée par les « People » du XIXe siècle

Napoléon III et son épouse, l’Impératrice Eugénie, font de Biarritz leur lieu privilégié. En effet, ils étaient attiré par la renommée de cette station balnéaire pour le bienfait des bains de mer. De plus, l’aristocratie européenne suivra leur exemple. En effet, la santé de Louis-Napoléon Bonaparte, élu premier Président de la République au suffrage universel en 1 848 et Empereur Napoléon III en 1 852 est fragile à partir des années 1 860. Son épouse l’Impératrice Eugénie choisit donc la station balnéaire de Biarritz, réputée pour ses bains de mer, pour profiter de son climat et de son iode réconfortant. Rapidement, l’aristocratie européenne suivit leur exemple, ce qui fit de cette modeste commune du pays basque français le fleuron des villes où il fallait être.

Les « People » de l’époque, relayés par les Britanniques et les adeptes de l’Art Déco au début du XXe siècle lancèrent l’image élitiste et raffinée de Biarritz. Ses constructions du Casino, de l’Hôtel de ville, des Hôtels et des villas de bord de mer ont contribué à sa renommée.

Virginie craque pour les maisons de haute couture présentes à Biarritz

Comme un aimant, cette aristocratie attire les couturiers qui répondent aux besoins vestimentaires de cette noble clientèle. Les plus prestigieuses maisons de haute couture seront ainsi présentes à Biarritz. Virginie adore la Haute couture, j’en suis ravi. Elle est aux anges.

Parmi les marques les plus réputées, retenons des noms internationaux tels que Rochas, Hermès, Lanvin… On peut également citer les enfants du pays basque espagnol Cristobal Balenciaga et Paco Rabanne, Courrèges ou Poiret. Citons également Mademoiselle Gabrielle, une jeune modiste qui se fera appeler Chanel… Ces Maisons se pressaient toutes d’habiller sur place une clientèle qui participait à des fêtes luxueuses et recherchait des tenues « chic » et « glamour ».

D’ailleurs, la concurrence et l’esprit festif engendrent des manifestations mondaines qui participent à la promotion à la fois de la ville de Biarritz et des couturiers. Citons par exemple le concours de char sur la plage, l’élection de la reine de Biarritz ou le concours de maillot de bains.

Biarritz a fait éclore bien d’autres créateurs locaux dans les domaines de la tannerie des cuirs (Hermès et Vuitton), des draps de bains, de la toile de coton, des nappes et des coussins. D’ailleurs, ces artisans sont réunis au Cercle des créateurs basques qui met en valeur l’exception du made in basque.

Biarritz & La Mode ou la vie exemplaire

Mode, Virginie m’a recommandé un livre dont elle a oublié le titre. L’auteur de ce livre, écrit par Nathalie Beau de Loménie, a merveilleusement décrit l’histoire des maisons de couture dans son ouvrage paru récemment aux éditions « Atlantica ». Elle est elle-même petite-fille de la couturière Germaine Long-Savigny. Fille de Michèle Long-Savigny, styliste et mannequin, elle avait qui a créé sa propre maison à Biarritz. Nathalie Beau de Loménie raconte avec documents à l’appui les relations étroites et affectives entre Biarritz et la mode.

Une mercerie est née à Biarritz « Charlotte »

Virginie m’entraîne dans la mercerie Charlotte qui s’est installée en 1930 au 3 avenue Victor Hugo à Biarritz. Elle fournit les 15 ateliers de haute couture de l’époque. Transférée dans les années 1950 à Paris dans le quartier des Halles au centre de Paris, elle est reprise en 1978 par une apprentie mercière des ateliers de Biarritz. Cette dernière fait évoluer l’activité vers de nouvelles tendances. En 2013, il y a seulement deux ans, la réouverture des Halles rénovées permet à la boutique de trouver un nouveau repreneur. Il reprendra la suite de cette institution de Biarritz.

L’Hôtel du Palais, un moment craquant

Nous passons deux jours merveilleux, hors du temps. Seul un arbre de Noël, placé dans le hall d’entrée de l’Hôtel, rappelle la date. Sinon, menus et cartes composées de plats différents et délicieusement attirants. Notre chambre est romantique à souhait. Nos regards ne se quittent pas. Merci petit papa Noël…

Pas encore d'avis

Donnez nous votre avis