Vous vous plaisez et vous voyez maintenant 2 à 3 fois par semaine sans compter les nombreux SMS et appels chaque jour. Quelques semaines déjà que vous avez eu le « coup de cœur » après quelques années de solitude. Et, pourtant, ces derniers jours passés n’ont pas été terribles. Plusieurs accrochages dont le dernier assez sérieux puisque vous n’avez plus donné de nouvelles depuis deux jours. Elle ne bouge pas, vous non plus. Que faire ?

Comment gérer les premiers conflits ?

Vous devez vous poser les bonnes questions

Vous sortez, en effet, de deux ans de galère où aucune rencontre n’a donné une réelle relation. À ce moment de votre nouvelle relation, vous êtes encore fragile. Vous confronter à l’autre nécessite certainement une adaptation à sa personnalité. Tout nouveau tout beau ! Pas vraiment d’actualité quand on entame une vraie relation sentimentale. Il faut plutôt penser à s’acclimater à une nouvelle situation de couple.

Vous ne la connaissez pas bien finalement. Elle vous a parlé de son passé certes. Mais comment est-elle avec les hommes, quel est son caractère quotidien, que recherche-t-elle vraiment d’une relation sentimentale ? Autant de questions qui impliquent de tenir compte de l’autre et de modifier éventuellement votre attitude quotidienne.

Les premiers « accrochages d’humeur »

Ils sont souvent de légers accrochages qui ne prêtent pas forcément à conséquence. Toutefois, attention à ne pas donner une mauvaise impression de votre caractère. Votre partenaire peut en être troublée voire interpellée. Elle a besoin de stabilité affective car, elle aussi, sort certainement d’un échec qui l’aura marqué. Chacun a son parcours jalonné de joies et de déceptions. Soyez vigilant pour ne pas refaire les mêmes erreurs.

Les premiers conflits

Les origines d’un conflit sont évidemment diverses et prennent différentes formes: claquement de porte, discussion animée mais respectueuse…

Les décisions à prendre rapidement

Il ne faut, en aucun cas, laisser dégénérer un début de conflit. Il est impératif de stopper net la montée en puissance d’une mauvaise humeur à partir d’un désaccord et ne pas avoir d’amour-propre. Après ce freinage d’urgence, il faut revenir à l’origine du conflit avec calme, maîtrise et douceur. Vous n’êtes pas en guerre mais dans un échange. Votre partenaire sentira que vous avez la volonté de calmer le jeu et agira également avec un désir de dialogue.

Deux conseils à appliquer impérativement pour vaincre le conflit

Savoir pardonner et évoluer.

  1. Demandez pardon, sans hésiter si vous voulez éteindre l’incendie. Pardonnez en comprenant votre partenaire.
  2. Evoluez car vous ne pourrez pas réitérer plusieurs fois de suite les mêmes erreurs.

Être avec quelqu’un exige d’accepter sa façon de vivre. Alors posez-vous les bonnes questions et avancez, cela en vaut la peine !