Vous aimeriez plus que tout vous vous engager dans une relation sérieuse et trouver ENFIN le bonheur. Après tout, les autres y ont droit, pourquoi pas vous ? Vous êtes cultivé, plutôt bel homme aux dires de ces chères demoiselles. Pourtant, toutes vos relations sérieuses se sont soldées par une rupture que rien n’annonçait. Et si ce comportement était dû à une phobie de l’engagement ?

Comment lutter contre la phobie de l'engagement

Les symptômes de la phobie de l’engagement

  • Vous devenez suspicieux à chacune des sollicitations de votre partenaire. Ainsi, lorsqu’elle vous propose une sortie de plus que d’habitude, vous l’interprétez comme une volonté de vous contrôler. Dans le même registre, vous fuyez les invitations des amis de votre partenaire voire de sa famille trouvant cela trop précipité.
  • Vous refusez de passer des week-ends entiers avec elle et n’envisagez même pas la possibilité de partir en vacances avec elle.
  • Vous préférez largement la voir chez elle plutôt qu’à votre domicile. De cette façon, vous pouvez prendre la poudre d’escampette quand bon vous semble.
  • Elle ne connaît aucun de vos amis, collègues ou membres de votre famille.

 

Et surtout, lorsqu’elle cherche à comprendre votre comportement ou qu’elle tente de vous convaincre de vous impliquer davantage, vous avez la sensation d’étouffer !

Et alors, comment soigner la phobie de l’engagement ?

Analyser les causes

La phobie de l’engagement puise ses origines dans le passé. Elle est généralement liée à une peur profonde et souvent inconsciente, de l’abandon. S’en débarrasser suppose l’identifier et la comprendre. Pour ce faire, il est conseillé de recourir à un spécialiste qui pourra vous accompagner dans cette recherche.

Jouer la transparence

Il est essentiel d’expliquer à votre partenaire ce que vous ressentez. Il est probable qu’elle ne comprendra pas cette peur qui vous assaille mais elle la respectera. Si parler vous pose problème, vous pouvez lui écrire.

Avancer doucement

Faites preuve de patience et soyez indulgent avec vous-même. En effet, vaincre votre peur de l’engagement nécessitera du temps. Commencez par vous lancer des petits défis, accessibles : vos victoires renforceront votre confiance en vous et vous aideront à poursuivre vos efforts.