J’aime écouter la radio, de la musique bien sûr, mais aussi des documentaires. Et l’autre jour, je suis tombé sur une émission intitulée Écrire l’amour. L’amour, quel programme ! C’est mon sujet de prédilection, j’aime tout ce qui s’y rattache, en parler, écrire dessus et le faire aussi. Une émission toute entière consacrée à ce sujet, ce n’est pas si courant à la radio, alors j’ai tout de suite tendu l’oreille et je n’ai pas été déçu, car le titre alléchant à tenu toutes ses promesses. C’est ainsi que je vais partager avec vous l’histoire vraie de Jérôme, un suisse qui vit depuis plus de trente ans une histoire d’amour avec une américaine.

Un amour outre-Atlantique

amour distant

L’amour sublimé par la distance

Petit flash-back, nous sommes en 1981, Jérôme rencontre Lydia une Américaine au cours d’un voyage outre-Atlantique. C’est le coup de foudre réciproque. L’homme est obligé de rentrer en Suisse et dans l’avion, il commence une relation épistolaire qui ne s’achèvera jamais. Le narrateur avoue qu’il ne parle jamais à personne de sa délicieuse addiction, car il a peur de passer pour un fou. Sage précaution. 

Une relation sublimée par l’absence

Il n’a pas vu sa dulcinée depuis près de quatre ans, mais durant cette période il doit avoir échangé avec elle 400, 500 ou 600 lettres, il n’en connaît pas le nombre exact. Au fil des ans, elle est devenue sa muse et c’est grâce à elle qu’il écrit, des lettre au début, puis des mails depuis le milieu des années 2000. Ils ont installé un quotidien qui est parfois fait de disputes et de brouille.

La discussion est au centre de leur étrange relation ; ils discutent en effet beaucoup plus que les couples ordinaires. Jérôme avoue qu’il se sent triste et frustré de ne pas voir Lydia. Il dit souffrir, avoir envie d’elle, avoir du mal à vivre. Son absence l’empêche de jouir pleinement de la vie. Il regrette de ne pas être resté là-bas, il aurait dû le faire. C’est un rendez-vous manqué. On ne saura jamais pourquoi il ne peut pas la rejoindre, mais on peut peut-être penser qu’en fait cette relation lui convient tout à fait.

Une vie magnifique  

Cette femme n’a vraisemblablement rien d’unique, seule la distance lui donne ce caractère si précieux. Si nos deux amoureux avaient vécu ensemble, ils seraient probablement aujourd’hui séparés ou vivraient la vie ordinaire d’un couple plus que trentenaire s’ennuyant un peu dans sa petite routine. Cet homme a réussi sa vie en magnifiant le quotidien et en lui donnant le piquant qu’une vie banale n’aurait pas pu lui donner, un parfum d’aventure. C’est ainsi que Lydia est devenue, par le simple pouvoir de son imagination l’incarnation d’un amour merveilleux et inextinguible, seul capable de donner une autre dimension à l’existence.

De l’art épistolaire aux sites de rencontre

C’est un peu la même chose avec les sites de rencontre. Il est facile d’idéaliser l’autre derrière son écran d’ordinateur, d’imaginer l’être parfait que l’on attend. De l’autre côté de l’écran, la personne essaiera toujours de se présenter à son avantage pour séduire et cela peut aller jusqu’à inventer un personnage totalement fictif. Le risque de déception sera alors à la hauteur du fantasme fabriqué.

Quelles sont les attentes réelles de ceux qui fréquentent les sites de rencontre ? Elles sont variées bien entendu et varient beaucoup en fonction de l’âge et du sexe, du simple coup d’un soir jusqu’à la relation sérieuse à long terme. Mais quand les masques tombent la déception peut être grande et la rencontre en chair et en os source de grande déconvenue. Cela ne doit pas être considéré comme un échec, mais comme une expérience formatrice.

Il est bon de partir bien armé, à savoir garder la tête froide et ne pas s’emballer trop vite. Savoir prendre un peu de recul, vivre tout cela avec la légèreté qu’il convient. Rien n’est vraiment sérieux, puisque tout est éphémère…