Sites de rencontres coquines : attention au chantage par webcam

21 Nov 2016

Les sites de rencontres se sont multipliés depuis ces vingt dernières années. En effet, tus les genres sont représentés : hétérosexuels, homosexuels, lesbiennes, célibataires tristes et esseulés, coquins, libertins, pervers, escrocs et autres facettes de la vie humaine et sociale. Comme dit l’autre, c’est la vie ! Rien à dire ni à juger, internet n’est pas à l’origine des comportements humains. Simplement, il vaut mieux éviter les arnaques, en particulier le chantage par webcam.

Chantage par webcam

Comment se connecter sur une webcam ?

Voyons les chantages organisés autour du phénomène de la « webcam sex ». Vous êtes tranquillement installé devant votre ordinateur. Vous êtes seul ou avec des copains. Il est tard, c’est le week-end. Et vous avez envie de surfer sur le web. Les sites de rencontres coquines ou hard sont nombreux et ouverts à tout le monde. Peut-être trop d’ailleurs mais ça, c’est une autre histoire!

Vous avez envie d’un dialogue un peu coquin et pourquoi pas de dialoguer avec une fille. Alors vous allez sur un site de rencontres coquines justement ou un peu libertines. C’est alors qu’on vous soumet un filtrage, en vous demandant votre âge. Surtout n’acceptez en aucun cas une vérification demandée avec vos coordonnées bancaires! C’est le premier piège à éviter absolument.

La séance coquine démarre

Vous êtes connecté sur un profil sympa. La femme est jolie comme tout, une poitrine avenante, un sourire coquin, des yeux pétillants. Le dialogue s’installe vite. Après lui avoir demandé ses formes et ce qu’elle désire trouver sur ce site de rencontres, elle vous propose de vous connecter sur un site qui vous permettra de se voir en réel et en direct. Pour vous convaincre, si besoin était, elle vous assure qu’elle est d’accord pour se déshabiller un peu. Donc elle vous montre ce que vous souhaitez à condition bien sûr que vous en fassiez autant. Sitôt dit, sitôt fait !

Webcam, attention danger !

Vous êtes tous les deux sur le site en question. Rapidement, vous êtes presque nus et en train de montrer à l’autre votre excitation. Tout se passe bien. Là, la belle jeune fille vous quitte rapidement. Normal, vous n’êtes pas inquiet, c’est le jeu d’internet.

La nuit passée, vous recevez le lendemain matin un mail inquiétant… Le contenu est clair. La police d’une capitale africaine vous ordonne de lui envoyer rapidement la somme de mille euros sous prétexte que la fille est mineure et que votre comportement est une atteinte aux bonnes mœurs !

Il vous est précisé, bien évidemment, que pour calmer l’affaire vous devez impérativement sous vingt-quatre heures envoyer l’argent à un compte bancaire dont les coordonnées vous sont données. Sinon votre vidéo sera diffusée sur les réseaux sociaux. Si vous avez pris la précaution de ne pas vous laisser filmé votre visage, vous n’avez rien à craindre.

Dans le cas contraire, il n’est pas question malgré tout de verser une quelconque somme d’argent !

La police n’existe pas. Derrière le profil de la belle et attirante jeune fille, il n’y a qu’un « brouteur » en mal d’argent. Si vous répondez et entrez dans son jeu, vous perdez à tous les coups. Il sentira que vous avez peur.

Donc un seul comportement à adopter : aucune réponse !

L’escroc passera vite à autre chose ou plutôt à une autre victime potentielle de son arnaque. Ouf, mais attention quand même la prochaine fois !

Pas encore d'avis

Donnez nous votre avis